Je veux être au courant des supers reviews de la super fée Ryalle !

lundi 14 mars 2016

Shame is a hunter




Ce livre sort en français le 16 juin 2016 chez Gallimard Jeunesse (collection Scripto) et s'intitulera "Le sel de nos larmes"



                  Ce roman suit quatre personnages à la fin de la deuxième guerre mondiale alors qu'ils essaient de fuir les bombardements russes, cela en tentant d'embarquer dans un navire censé les emmener loin de l'horreur de la guerre. Les chapitres sont très courts, au maximum quatre pages, et alternent entre les points de vue d'une infirmière lituanienne, d'une jeune polonaise égarée, d'un mystérieux prussien et d'un soldat allemand pour le moins inquiétant.

               

                 J'ai beaucoup aimé ce roman, ça m'a fait du bien de lire de l'historique, chose que je ne fais que trop rarement. Comme je l'ai dit, les chapitres sont très courts ce qui facilite la lecture et permet une lecture rapide mais j'ai trouvé le début lent, moins réussi que la deuxième partie. Avec du recul, cependant, je me rend compte que cela m'a permis de me familiariser avec les personnages et d'instaurer une atmosphère : on ressent le froid, l'urgence, la panique ... et c'est très réussi à ce niveau là. Quant à la deuxième partie, je l'ai dévorée d'une traite !
                Le style d'écriture est plutôt bon avec mêmes quelques moments de grâce mais on échappe malheureusement pas (surtout au début) au mielleux. Un autre point négatif que j'ai noté et qui m'a énormément dérangée, c'est les clichés et les simplifications historiques que n'évite pas l'auteur et qui donne au récit un côté naif inapproprié selon moi.
                Enfin, le gros point fort du livre, ce qui donne sa force, c'est le travail sur la voix des personnages : chacun est distinct et même si l'auteur n'avait pas précisé en début de chapitre le nom du personnage dont on a le point de vue, je n'aurais eu aucun souci à identifier de qui il s'agit. Certes, pour cela, Ruta Sepetys grossit parfois un peu trop les traits de ses protagonistes mais globalement, les personnages sont si réussis qu'on lui pardonne. La fin est déchirante mais également remplie d'espoir et je lirai avec enthousiasme tous les autres romans que cette auteur a publié et publiera à l'avenir. (d'ailleurs, elle dit travailler sur un roman historique qui traite de l'Espagne des années 50, ça promet !)


Note : 4,5/5



Salt to the sea de Ruta Sepetys, éditions Puffin. 400 pages. Février 2016.


               

2 commentaires:

  1. merci beaucoup pour cette présentation
    je lirai avec plaisir ce livre et je te tiendrai au courant. En fait avec ce talon d’écriture j’espère lire tes propres romans .

    RépondreSupprimer