Je veux être au courant des supers reviews de la super fée Ryalle !

mercredi 28 octobre 2015

Chroniques de rattrapage d'une flemmarde chronique irrécupérable : 1 er épisode



Pour  rattraper mon retard dans mes chroniques, je vais essayer de vous expliquer en quelques points pourquoi lire ou ne pas lire ces romans qui ont accompagné mon été et pour cela, je vais m'interviewer moi-même. Vive les dédoublements de personnalité ! 



Premier épisode :  “My name is Celaena Sardothien. But it makes no difference if my name's Celaena or Lillian or Bitch, because I'd still beat you, no matter what you call me."







Alors, pourquoi commencer la saga Keleana (ou Throne of Glass) ? 

                     
D'accord, le titre est moche. D'accord, l'éditeur a fait le choix douteux de changer le prénom de l'héroïne (en V.O elle s'appelle Celaena et en français, ils l'ont traduit par Keleana (???)) mais si on passe outre ces détails, ce premier tome est très bon. Celaena est le personnage principal de ce roman : elle pratique la profession d'assassin depuis son enfance et après avoir passé quelques temps dans des mines pour travailler en tant qu'esclave, elle est libérée afin de servir de champion au prince du royaume lors d'un tournois. On est certes dans de la jeunesse mais pour un premier tome, l'univers est bien présenté, l'intrigue de ce tome présente des enjeux clairs sans pour autant se limiter à ceux-ci puisqu'on découvre plein d'autres éléments qui vont sûrement être exploités dans les tomes futurs. Du très bon donc !


Que valent les personnages ?

Alors, c'est sûrement un des points forts du roman ! Celaena (ou Keleana) est une héroïne irresistible ! Elle est effrontée, maligne, irrévérencieuse, sauvage, cultivée ... Mais elle ne nous est pas forcément présentée de manière sympathique et c'est ça que j'ai aimé ! Je ne voulais pas d'une héroïne parfaite : le métier d'assassin de Celaena a fait d'elle ce qu'elle est et page après page, on apprend à l'apprivoiser, à l'aimer pour ce qu'elle est et quand cette jeune femme présentée comme une meurtrière accomplie arrive à nous attendrir et à nous toucher, c'est vraiment que l'auteur à réussi son coup !


Celaena est-elle donc le seul personne intéressant ?

Non et heureusement ! Un roman qui ne se concentrerait que sur cette jeune femme hors du commun ne nous la rendrait qu'antipathique ! C'est aussi par ses rapports aux autres qu'on apprend à l'aimer ! Parce qu'elle assassine depuis son enfance, elle a appris à se fermer aux autres mais c'est ce qui la rend vulnérable sur le plan social. La voir interagir avec d'autres personnages et remettre en question son ostracisme est réjouissant et j'ai particulièrement aimé la façon dont l'amitié et la solidarité féminine était abordée, chose qu'on voit malheureusement peu en Young Adult !

Et la romance alors, elle prend une bonne place dans le roman ?

Oui et non. De nos jours, dans les romans de fantasy Y.A, la romance est quasi inévitable et je m'y attendais donc. Mais quel plaisir de voir que ce n'était pas la priorité de notre héroïne ! Alors oui, on sent que l'auteur prend un plaisir à construire des pistes pour l'aspect romantique de sa série et on n'échappe pas occasionnellement au niais. Mais Celaena est une fille intelligente, elle a des priorités et l'intrigue principale tourne autour de celles-ci, à savoir remporter le tournoi pour rester en vie.


Que dire de l'intrigue et du style ?

L'intrigue de ce premier tome est linéaire et plutôt classique puisqu'elle suit étape par étape, chronologiquement, l'avancée du tournoi. L'intrigue est bien menée, logique, prévisible dans l'ensemble mais n'excluant pas certaines surprises et mystères qui m'ont tenue en haleine jusqu'à la fin. Quant au style, pour un premier roman, je dois dire que je trouve que c'était vraiment pas mal ! Ce n'est pas de la grande littérature bien-sûr mais j'ai ressenti la volonté de Sarah J. Maas de travailler la psychologie de son personnage principal et de donner vie à l'univers qu'elle a inventé et cela dans un style simple mais vraiment pas mauvais.


Que dire de plus ? 

Si vous aimez la fantasy jeunesse, Throne of glass est un must ! Celaena est une héroïne irresistible, l'univers de cette saga est riche et en plus des complots politiques et de la romance, il y a de la magie ! Bon, ce n'est pas très développé dans ce premier tome mais c'est un des éléments qui m'a le plus plu. Et puis, c'est incroyablement addictif alors foncez !



Note : 5/5



Keleana, tome 1 : L'assassineuse de Sarah J Maas. Publié chez La Martinière Jeunesse. 2013. 503 pages.