Je veux être au courant des supers reviews de la super fée Ryalle !

samedi 20 décembre 2014

“The best music for her was always the stuff you could relate to, the stuff that spoke directly to you and twisted and knotted itself so far into your life you couldn't tell where art ended and reality began.”





Lucy et Evan, 17 ans, sont meilleurs amis depuis toujours. Lucy a déménagé mais revient chaque année à Noël dans la ville de leur enfance. Cette année pourtant, lorsqu'elle revient, tout a changé. Une gêne s'est installée. Lucy est différente. Leur relation peut-elle rester la même ? 



               Entre toi et moi est pour moi le roman de Noël idéal. Il n'est certes pas extraordinaire mais il a son charme et je me suis laissée emporter avec délice dans cette petite histoire très sympathique. Il est donc question de deux amis et de leurs non-dits, de leurs vies d'adolescents avec leurs problèmes plus ou moins importants ... L'intrigue n'est pas vraiment originale : l'histoire des meilleurs amis qui voient leurs sentiments changer est un classique mais cela a fonctionné sur moi. Je pense que ce qui y a contribué, c'est l'esprit hivernal qui ressortait : après tout, en choisissant ce roman, c'est ce que je recherchais : une lecture de Noël. J'ai trouvé l'histoire d'amitié entre Evan et Lucy très mignonne, l'affection que l'un portait à l'autre touchante. J'ai eu quelques problèmes avec Evan cependant que j'ai trouvé chiant au possible, n'arrivant pas à se défaire de son tyran de père ... j'avais juste envie de le secouer à certains moments ! J'ai beaucoup aimé Lucy par contre, j'ai trouvé qu'elle avait quelque chose de touchant.
                Je dois dire que les personnages secondaires m'ont un peu agacée (à part la grand-mère d'Evan que j'ai appréciée), les passages que j'ai réellement aimés étant ceux où Lucy et Evan étaient ensemble. D'autre part, un des aspects que j'ai le plus aimés dans ce roman a été la présence d'illustrations. Ils rendaient la lecture plus fluide et ont favorisé l'installation d'une atmosphère chaleureuse pendant ma lecture. Le style de l'auteur était appréciable et les thèmes abordés traités de manière juste et sobre. J'ai apprécié l'amertume qui se ressentait à la lecture de Entre toi et moi, amertume qui va bien avec le mois de décembre je trouve. La fin n'était peut-être pas assez développée cependant et certains passages n'étaient pas vraiment utiles ou traités de la manière la plus adroite possible mais je ressors globalement satisfaite de ce roman.

 Une douce parenthèse hivernale sur l'amitié, les secrets et bien plus encore.


Note sur Goodreads : 4/5



Entre toi et moi de Stephen Emond publié chez Albin Michel, coll Wiz. 368 pages. 2013.

jeudi 18 décembre 2014

“I would die for you. But I won't live for you.”



Un résumé plutôt commun : Charlie est nerveux à l'idée de commencer le lycée. Il vit avec ses parents et sa soeur. Parfois, il pense à Michael, son meilleur ami qui s'est suicidé l'an dernier mais il essaie de ne pas trop se focaliser là dessus. Il pense aussi à sa tante Helen parfois mais il essaie également de ne pas trop se souvenir. Sa vie l'ennuie un peu jusqu'au jour où il rencontre Sam et Patrick. Un nouveau monde lui apparait alors. 

Oui, ce résumé peut sembler commun. Seulement, Charlie ne l'est pas.




                Le monde de Charlie, The Perks of being a wallflower en anglais n'est pas encore culte, il l'est presque, le deviendra inévitablement. C'est un roman sur la force du souvenir, la force de la jeunesse, la force de l'amour. C'est un roman qui parle de maladie mentale sans jamais s'y attarder vraiment, peignant petite touche par petite touche le portrait de Charlie sans jamais trop en dire. Toujours avec pudeur. 
                Le monde de Charlie aborde des sujets très durs et ne peut pas vous laisser indifférent. Certains seront rebutés par le style de l'auteur ou par les thèmes qu'il aborde. Mais si ce roman est si particulier, c'est justement parce que Stephen Chbosky laisse parler son personnage, Charlie. Charlie envoie des lettres à un mystérieux destinataire et ne lui cache rien de sa vie, il essaye de comprendre pourquoi il lui arrive de se sentir mal, il essaye de recoller les morceaux, de reconstituer le puzzle de son esprit. Il essaye d'être heureux aussi et il y parvient grâce à sa bande de nouveaux amis qui lui font découvrir de nouvelles choses, qui lui donnent l'impression d'appartenir enfin à quelque chose.
                 C'est un roman admirablement bien écrit, qui ne tombe à aucun moment dans le pathos mais qui livre avec brio le roman sur l'adolescence que j'attendais. Charlie a été mon ami, mon petit frère et même souvent, il a été moi. C'est rare de se reconnaitre autant en un personnage et de refermer un livre en ayant gagné quelque chose de plus : une pièce du puzzle en plus à recoller. Un soupir de contentement. Des larmes de bonheur et de tristesse. Un roman formidable.


Note sur Goodreads : 5/5


(Je recommande le film réalisé par l'auteur sorti en 2012.)

Le monde de Charlie de Stephen Chbosky publié aux Editions Sarbacane, coll. Exprim'. 2008. (édition originale en 1999) 256 pages. 



Asleep by The Smiths on Grooveshark

vendredi 12 décembre 2014

“For where all love is, the speaking is unnecessary”



Cela fait un moment que j'entendais parler de la saga Outlander de Diana Gabaldon. Puis la série TV a fait un petit buzz et je me suis dit que c'était l'occasion de découvrir cet univers. L'intrigue du premier tome Le chardon et le tartan démarre en 1945 avec notre héroïne Claire en voyage en Ecosse avec son mari. La guerre les avait séparés un moment et ils souhaitent se redécouvrir. Un jour, cependant, elle assiste à une cérémonie étrange avec son mari près de menhirs. Lorsque, seule, elle décide de retourner à l'endroit où a eu lieu ce curieux rituel, elle se voit propulsée ... en 1743. 


Mon avis :


                   J'ai énormément apprécié cette lecture même si j'ai mis une éternité à la terminer ! Il faut dire que ce roman fait presque 1000 pages et que tous les passages ne sont pas palpitants. Je suis cependant rentrée rapidement dans le récit même si je regrette une transition trop rapide entre le présent et le passé : le passage amenant Claire en 1743 est bien trop brusque à mon goût alors que le début du roman installait une certaine routine plaisante. Mais bon ... "quand faut y aller, faut y aller !" comme on dit.
                   J'ai aimé les personnages du roman surtout Claire qui s'est révélée être une héroïne absolument extraordinaire : drôle, douce, intelligente, débrouillarde ... Quant à Jamie, j'avoue avoir eu du mal au début avec lui : il me semblait trop jeune, trop fougueux ... jusqu'aux 100 dernières pages qui m'ont absolument conquises et sur lesquelles je reviendrai. 
                   Je ne vous cacherai pas que j'ai trouvé certains passages ridicules, trop dans la démesure et que j'ai regretté la façon dont la romance était amenée, un peu maladroitement selon moi. Il faut également être conscient que certaines scènes sont très explicites : la violence est omniprésente, des sujets dérangeants sont abordés : la torture (à profusion donc si vous craignez cela, passez votre chemin), le viol, la maltraitance ... mais cela ne m'a pas dérangée, au contraire, j'ai trouvé que ça apportait de la consistance et de la profondeur au texte. Ce qui m'a parfois gênée toutefois, c'est le traitement des scènes érotiques, traitement qui m'a semblé très inégal. 
                    Avec Outlander, j'ai donc pour la plupart du temps de ma lecture oscillé entre moments exquis et moments inutiles, parfois ridicules voire vulgaires. Puis un miracle s'est produit : la dernière centaine de page. Cette fin de roman m'a absolument retournée ! Je l'ai trouvée sublime, j'ai notamment adoré le traitement de la spiritualité qui a ajouté une touche mystique très appréciable. Les réflexions sur la chronologie et l'Histoire sont également très intéressantes. Enfin, je dois dire que si le style de Diana Gabaldon ne m'avait pas totalement convaincue, les derniers chapitres ont fini par me démontrer son talent d'écrivain. Cette dernière partie a été aussi douloureuse que jouissive et a vraiment remonté mon estime pour ce début de série. Ah et Outlander est à découvrir ne serait-ce que pour la manière dont l'auteur dépeint l'Ecosse du 18 ème siècle !



Note sur Goodreads : 4/5



Outlander, tome 1 : Le Chardon et le Tartan de Diana Gabaldon. 1992.










The power of love by Gabrielle Aplin on Grooveshark