Je veux être au courant des supers reviews de la super fée Ryalle !

samedi 12 avril 2014

Mini-reviews (3)

Horowitzons-nous ! Anthony Horowitz est un auteur que j'apprécie particulièrement. J'ai récemment lu quelques uns de ses livres jeunesses dont deux faisant partie de la saga des Frères Diamant.
Mes avis :




Quatre petites nouvelles avec nos deux frères détectives dont une qui se déroule à Paris et qui donne donc le nom au recueil.
Moment de lecture sympathique, pas vraiment génial non plus mais ça reste plutôt agréable à lire. Je retiens la dernière nouvelle qui est vraiment réussie selon moi, qui joue bien avec nos nerfs mais sinon je ne recommande pas forcément ce livre.

Pagaille à Paris de Anthony Horowitz chez le Livre de poche. 316 pages.









Ce volet-ci a été un très bon moment de lecture : notre héros Nick Diamant se voit forcé de partager la cellule d'un criminel. Je me suis beaucoup amusée en lisant ce tome, c'est drôle, le héros use constamment de sarcasme, la fin est vraiment géniale .... Je conseille donc ce livre à ceux qui aiment les "thriller" jeunesse, c'est amusant et drôle, tout ce qu'il me fallait !

L'ennemi public n°2 d'Anthony Horowitz au livre de poche. 280 pages. 





On quitte la saga des Frères Diamant pour un recueil de nouvelles d'épouvante jeunesse.
J'avais lu du même auteur l'Auto-stoppeur qui était un autre recueil de nouvelles d'horreur. Et je l'avais trouvé génial ! Avec des nouvelles vraiment effrayantes et un contenu globalement homogène. J'avais donc hâte d'entamer celui-ci. Si la première nouvelle "La photo qui tue" n'est pas vraiment effrayante, elle reste très divertissante. La suivante "Bain du soir" par contre m'a vraiment fait peur par contre ! Je retiens également la nouvelle "Le bus de nuit" que j'ai trouvée originale. A part ces trois histoires, j'ai trouvé le contenu globalement moyen par rapport à l'Auto-stoppeur. La qualité des nouvelles est inégale, elles demeurent sympathiques mais l'auteur a écrit de meilleures choses ! 
Si vous deviez lire des nouvelles d'horreur pour enfants, je vous conseillerais donc l'Auto-stoppeur !

La photo qui tue de Anthony Horowitz chez Le livre de poche. 218 pages.






mardi 8 avril 2014

Mini-reviews (2)

Des romans lus il y a quelques temps déjà mais que je veux quand même partager avec vous, c'est ici !






  Italie. Step, c'est le bad boy dans toute sa splendeur : violent, taquin, beau et un peu con aussi. Babi, elle, c'est la gosse de riche, elle aussi dans toute sa splendeur : blonde, magnifique, capricieuse mais aussi pleine de doutes (sinon ce serait pas marrant hein) Ils se rencontrent tous les deux mais comme vous pouvez vous en douter, leurs différences étant ce qu'elles sont, leur histoire ne va pas être facile.



                     Alors. J'ai plutôt apprécié cette lecture. J'aurais voulu adorer mais non. Trop de défauts, notamment ce début beaucoup trop lent qui n'a pas réussi à m'emporter. Cependant, dès que l'histoire d'amour commence à se mettre en place, tout devient plus intéressant même si bizarrement, le jeu du chat et de la souris entre Babi et Step ne m'a pas particulièrement emballée. J'ai détesté Step la plupart du temps et certains flashbacks m'ont paru inutiles. En fait, ce qui m'a vraiment charmée, c'est la fin, les derniers instants où tout devient plus beau, plus déchirant ...Au final, ce roman reste un petit séjour en Italie très sympa malgré un style d'écriture agaçant et des personnages pas vraiment attachants.


Il existe un deuxième tome mais sans Babi, je ne vois donc pas l'intérêt de le lire :/

3 mètres au dessus du ciel de Federico Moccia publié chez Gallimard. 382 pages.

Mini-reviews (1)

Des romans lus il y a quelques temps déjà mais que je veux quand même partager avec vous, c'est ici !



Entre Chiens et Loups de Malorie Blackman : dans un univers différent du notre et pourtant pas si éloigné, les Noirs règnent en maîtres, les blancs doivent se faire touts petits. Une sorte d'apartheid inversé. Et pourtant, Sephy, noire et Callum, blanc, s'aiment.

Un roman déchirant. On en sort pas indemne. L'histoire d'amour est absolument magnifique, tous les moments où Sephy et Callum sont ensemble et s'aiment, sont juste magnifiques. Mais malgré la beauté de cet amour, l'injustice de ce monde mis en place très habilement par Malorie Blackman, nous frappe et on se retrouve plongés dans ce roman, amers et en colère devant tant d'injustice.

Entre Chiens et Loups de Malorie Blackman publié chez Milan, coll Macadam. 397 pages. 














“Darkness, real darkness, was more than just a lack of light.”


Résumé de quatrième de couverture :

J’ai longtemps rêvé de cette fille. Elle apparaissait dans un cauchemar où, malgré tous mes efforts, elle tombait sans que je ne puisse la sauver. Je me savais lié à elle d’une façon particulière. Et puis un jour, elle est arrivée en chair et en os dans au lycée de Gatlin, notre petite bourgade du Sud des Etats-Unis. Elle était belle et mystérieuse. Si j’avais su qu’en même temps que cette fille, dont j’allais tomber éperdument amoureux, surgirait aussi une malédiction... Nous étions menacés. Et cette fois, j’allais devoir la sauver... L’amour sera-t-il plus fort que le destin ?

Mon avis :

A sa sortie, ce livre a suscité beaucoup de curiosité : nous étions en pleine "ère Twilight" et on se demandait si ce livre nous ferait revivre les mêmes émotions que son grand-frère. De plus, voir que le personnage principal était un garçon nous a tous intrigués. Dans un univers Young Adult où les protagonistes principaux de romances paranormales sont à 90% des filles, il y avait de quoi être curieux !
Donc je me suis lancée il y a un an et demi et je vous rapporte donc ici ma critique telle que je l'avais couchée sur papier. 

16 lunes est un roman qui a bien commencé pour moi : le mystère dès les premières pages avec les rêves d'Ethan, sa rencontre avec Lena, l'ambiance de cette Amérique sudiste .... j'ai été vite emballée.
Il y a eu des longueurs, c'est vrai. Je n'ai pas englouti les pages à une vitesse folle, avide de connaître la fin de l'histoire, c'est vrai. Mais j'en sors satisfaite, même si ce roman n'a pas été un coup de coeur.

Comme je le disais plus haut, pour moi le gros point fort de ce livre, c'est son atmosphère. Nous sommes plongés dans celle-ci, on découvre des endroits intrigants, on se laisse emporter par la magie des lieux et des personnages ... En parlant des personnages, j'ai vraiment beaucoup aimé Lena. Quant à Ethan son "amoureux transi", j'ai trouvé que c'était assez plaisant de s'intéresser pour une fois à un personnage masculin, les sentiments n'en étant pas moins développés. 
La romance est vraiment toute jolie, la complicité entre Ethan et Lena vraiment touchante.

Quant à la mythologie, j'ai trouvé que cette histoire d'enchanteurs/enchanteresses changeait par rapport à ce qu'on trouve en Y.A, il y a un bel effort d'innovation venant des deux auteurs. 

Concernant l'écriture, ce n'est définitivement pas le point fort de ce roman ! Le style demeure agréable certes mais beaucoup, BEAUCOUP de maladresses m'ont dérangées (peut-être dues à la traduction ?)

Pour finir, je dirais seulement que j'ai trouvé la fin très belle : prenante et émouvante !


PS : Le film Sublime Creatures était ... je le dis ? Je le dis : DU GRAND N'IMPORTE QUOI.


16 lunes de Kami Garcia et Margaret Stohl, publié chez Hachette coll Black Moon. 635 pages. 

dimanche 6 avril 2014

Strom



Résumé de quatrième de couverture :

Dans les sous-sols du Louvre, une société occulte oeuvre pour protéger l’humanité : la confrérie des Chevaliers de l’Insolite. Elle préserve le secret de l’existence de mondes insoupçonnés, invisibles au commun des mortels. Aujourd’hui, l’organisation recrute la prochaine génération de chevaliers. Raphaël et Raphaëlle sont de ceux-là. Maîtrise des sciences paranormales, télépathie, lévitation, les jumeaux développent, en parallèle de leur vie de collégiens ordinaires, les capacités inexplorées de leur esprit. Désormais initiés aux pouvoirs du Strom, ils se lancent bientôt à la recherche d’un objet précieux, dérobé à la confrérie par un mystérieux collectionneur…



Mon avis : 

                        Lu il y a quelque temps. Roman très sympathique. (on note déjà la couverture magnifique hein ^^)
Il y a vraiment tout plein de bonnes idées, le concept du "strom" est vraiment intéressant, les personnages sont plutôt attachants. On découvre la société secrète avec plaisir, les pages se tournent toutes seules.
                              Après oui, c'est très ciblé jeunesse : les personnages ne sont pas très approfondis, on se concentre plus sur l'intrigue, une intrigue parfois trop simple, c'est vrai. Les auteurs vont trop dans la simplicité dans ce tome, il y a beaucoup d'ellipses et donc l'impression de manquer des choses, que les auteurs ne sont pas allés jusqu'au bout de leurs idées. Du coup, même si cela rend le rythme du récit plus rapide, j'ai parfois trouvé le récit trop superficiel. Mais sinon comme je le disais plus haut, ce roman est prenant et je n'ai ressenti aucun ennui,
                        Donc à part les défauts que je viens d'énoncer, ce moment de lecture a été très agréable. Je lirai le tome 2 avec plaisir, en espérant toutefois un peu plus d'approfondissement. Faites lire ça aux jeunes lecteurs de votre entourage, ils seront charmés ! Et aux moins jeunes évidemment, pour une lecture fraîche et divertissante ! 



Strom, tome 1 : Le collectionneur de Emmanuelle de Saint-Chamas et Benoit de Saint-Chamas. Editions Nathan. 299 pages.